Les chiffres de l’école luxembourgeoise suivis d’interrogations personnelles …….

Le ministère de l’Education nationale luxembourgeois vient de publier, comme chaque année, sa publication “L’enseignement luxembourgeois en chiffres: année scolaire 2014-2015”, cette année-ci sous un format et un layout plus moderne et une infographie plus recherchée.

En particuliers, cette édition, qui porte sur l’année scolaire 2014-2015, inclut une comparaison des chiffres des 2014/15 avec ceux de 2004/05 (brochure accessible ici), qui elle-même permettait une comparaison avec les chiffres 2000/2001.

Même si l’on ne peut que comparer ce qui est comparable, ces deux publications, mises bout à bout, permettent donc de montrer une évolution du système scolaire luxembourgeois sur une période de 15 ans et de visualiser les défis auxquels est confronté l’école luxembourgeoise.

Evolution du nombre d’élèves

en-14-15_pupils

00/01

04/05

14/15

Enseignemement secondaire (ES) 9859 10571 12501
cycle supérieur ES 5067 5352 7031
cycle inférieur (ES) 4792 5219 5470
Enseignement secondaire
technique
21359 22460 27152
régime technique 4291 4265 6568
Régime du technicien 2670 2953 3464
Régime professionnel 4202 4117 3935
_ _ _
cycle supérieur ES 11163 11335 13967
cycle inférieur (EST) 10196 11125 13185
Enseignement fondamental 38950 46691 47145
Enseignement primaire

30653

32840 32152
Enseignement préscolaire 10706 10441 10948
Enseignement précoce

2377

3410 4045
Education différenciée

700

706 884

Total des élèves

67433

80428

87682

Total population

433 600

461 200

562 958

Deux interrogations ou matière à creuser d’avantage

a) Evolution du nombre d’élèves

population_vs_elevesOn constate qu’il y a une croissance de la population d’élèves sur 15 ans qui va de pair avec l’accroissement de la population au Luxembourg, cependant cet accroissement ne se fait pas de façon linéaire ou proportionnel. Si l’on reporte le nombre d’élèves en fonction de la population, on constate qu’entre 2000 et 2005 la proportion des élèves a augmenté plus vite qu’entre 2005 et 2015.

En prenant en compte le taux d’immigration pour cette période ainsi l’évolution de la population luxembourgeoise et étrangère  (proportion d’étrangers qui va de 36.6% en 2000 à 39,8% en 2005 jusqu’à 45% en 2015) , il y lieu de se dire que probablement la nature de l’immigration (arrière fond socio-économique, composition de la famille, niveau d’études,…) a changé. Ceci pourrait se confier en analysant le taux de natalité des étrangers sur cette période (qui passe de 17 à 11, valeur identique à celle des luxembourgeois) d’ou l’on pourrait conclure, peut être trop hâtivement, les familles venus par l’immigration sont en train de se “luxembourgeoiser”.

Screenshot 2016-02-10 18.45.38Un autre impact de l’immigration et d’une demande nouvelle de certains parents est illustrée les chiffres ci-contre qui montrent qu’une certaine partie de la population ( en fait 1 élève sur dix ) ne trouve pas chaussure à son pied dans notre système scolaire.

 

 

B) proportion d’élèves en cycle inférieur et cycle supérieur

chiffres-clefs_proportions

Pour l’enseignement secondaire, en supposant théoriquement que le taux de redoublement est le même pour chaque année d’étude,  la proportion d’élèves au cycle supérieure devrait être de +/- 57 % (ce qui correspond à 4 années d’études sur 7).

On constate que le taux d’élèves du cycle supérieur de l’ES est en train de passer  de la moitié en 2000 à 56,2% en 2015, donc tout proche de la valeur théorique. Or dans cette période il y a eu deux majeures réformes du système de promotion des élèves et il y a lieu de s’interroger si ceux eux réformes ont eu un impact sur la composition des cycles inférieurs et supérieurs  de l’ES.

Ceci d’autant plus que l’enseignement secondaire technique (EST) est resté quasiment imperméable, du moins ce qui concerne la proportion d’élèves des cycles inférieurs et supérieurs, à ces deux réformes .

C) Nombre d’enseignants en relation avec nombre d’élèves

ens_vs_elev

Ce tableau montre l’impact de la réforme de 2009 de l’enseignement fondamental sur la population enseignante luxembourgeoise.

 

E) Impact de la langue sur le système scolaire luxembourgeois

en-14-15_pdf_language